les amis de marcel carné

le forum des amis de marcel carné et de l'âge d'or du cinéma français
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Shangols et drole de drame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel sanvoisin

avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : rue des moines, paris
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Shangols et drole de drame   Sam 25 Avr - 15:06

le bloggeur Shangols poursuit son exploration des films de Carné avec Drole de drame. c'est ici que ça se passe mais cette fois-ci il en dit plutôt du bien.
c'est toujours aussi hilarant à lire en tout cas.
on attend la suite, le quai des brume ?

en tout cas voici un copier-coller :

Citation :
10 avril 2009

Drôle de Drame de Marcel Carné - 1937

Comme j'adore me faire conspuer par nos lecteurs outragés, encore un petit détour vers le cinéma de Marcel Carné, histoire de chercher la petite bête. Bon, là, ça sera sûrement plus calme : j'ai bien aimé Drôle de Drame. Pas tant grâce à Carné, remarquez : le film est absurdement monté, plein de trous de récits absolument incompréhensibles, construit franchement à la va-vite. Difficile de suivre les personnages dans leurs aventures, les caractères se métamorphosant sans logique au cours du film. Mais baste : c'est aussi ça qui fait le charme bon-enfant du film. Carné et sa petite bande se foutent joyeusement de faire un grand film ; ils veulent faire rire, et la psychologie, la logique ou même l'histoire sont totalement sacrifiées au pur goût du gag.

Ca pourrait d'ailleurs être un naufrage sans nom de ce côté-là : Drôle de Drame est une comédie de boulevard pas toujours très fine (Louis Jouvet en kilt, ouarf ouarf ouarf), bête comme tout. Mais les comédiens sont tellement extraordinaires que tous ces gags lourdosses passent avec une magie renversante. Voir Michel Simon chanter "Dormez, dormez, petits pigeons", Louis Jouvet jouer les gardiens de la morale ou Jean-Louis Barrault disserter sur l'importance de tuer les bouchers, on a beau dire, c'est très drôle. Le film ménage à ces comédiens toute la place qu'il leur faut, faisant se succéder des situations de comédie taquines qui leur permettent de donner libre cours à leur talent. La palme, c'est bien entendu Michel Simon : on connaissait son génie, mais là il est plus qu'éblouissant. Il lui suffit de prononcer le mot "mimosa" pour qu'on éclate de rire (faut le voir), et Carné s'attarde d'ailleurs très souvent en gros plans sur lui. Il a bien raison : la construction de son vlcsnap_80343personnage est géniale, alors même qu'il a l'air de traiter ça par-dessus la jambe. Mélange de cabotinage total et de vérité intérieure, son petit personnage est immortel, et Simon sait y ajouter de tous petits détails hilarants (sa façon de terminer ses phrases par des "voui, voui" tout timides, son jeu de mains et de regards, sa démesure parfois). Avec un tel acteur, on se fout complètement de l'histoire : on s'incline avec respect. Françoise Rosay en rombière n'est pas en reste, ni Jean-Pierre Aumont en laitier dans un rôle moins directement drôle et auquel il arrive à donner une belle fantaisie.

Ajoutons que pour cette fois, les dialogues de Prévert sont charmants (les monologues du commissaire de Scotland Yard, très drôles), et que la transparence de la mise en scène habituelle de Carné se transforme ici en sobriété, ce qui n'est pas dommage. Il s'éloigne de ses lourdes reconstitutions (Les Enfants du Paradis) pour se consacrer uniquement au plaisir de la comédie, et il y est plus à sa place. Et il est un peu plus inspiré quant à ses mouvements de caméra : les champs/contre-champs lors de la confrontation Jouvet/Simon ("Bizarre, bizarre...") sont assez joliment montés. Bref, un vrai plaisir sans conséquence, un film d'acteurs enlevé et bon-enfant, rien à dire, c'est du beau travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shangols



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Shangols et drole de drame   Sam 13 Juin - 23:48

Je viens de me rendre compte que vous réagissez à mes critiques sur Shangols. Merci ! même si mes textes ne doivent pas vous faire plaisir...
Vos désirs étant des ordres, j'ai décidé de vous amuser encore en revoyant Le Quai des Brumes, que j'ai donc critiqué sur Shangols.
Longue vie à vous, et merci pour vos réactions.
Gols (from Shangols)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel sanvoisin

avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : rue des moines, paris
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Shangols et drole de drame   Mar 16 Juin - 16:19

Shangols a écrit:
Je viens de me rendre compte que vous réagissez à mes critiques sur Shangols. Merci ! même si mes textes ne doivent pas vous faire plaisir...
Vos désirs étant des ordres, j'ai décidé de vous amuser encore en revoyant Le Quai des Brumes, que j'ai donc critiqué sur Shangols.
Longue vie à vous, et merci pour vos réactions.
Gols (from Shangols)

Merci à vous aussi de venir ici. J'en profite pour créer un autre topic sur votre nouvelle critique (Quai des brumes). On attend la suite avec impatience,
mais vous ne devriez pas persister ainsi, vous risquez d'apprecier un de ces films un jour...affraid

à bientôt et bienvenue donc.Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shangols et drole de drame   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shangols et drole de drame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel Simon (1895-1975)
» Drole de bestiole
» [Collection] Amour et Drame / Editions Diderot / Toulouse
» [AIDE] Drame sur mon htc magic!!!
» Petite histoire drole ou pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les amis de marcel carné :: Marcel Carné en français :: "bizarre? vous avez dit bizarre ?"-
Sauter vers: